L’heure de la reprise

Le club landais a postulé auprès de la FFBB pour récupérer le troisième ticket français, refusé par Lattes-Montpellier

Basket Landes pourrait bien découvrir l’Euroligue avec un an d’avance sur son plan de marche. Et les grosses armadas du top européen comme Ekaterinbourg, Koursk, Sopron ou encore Schio débarquer dès le mois d’octobre sur le parquet flambant neuf de l’Espace Mitterrand de Mont-de-Marsan.

Le club, qui devait initialement disputer l’Eurocoupe, la deuxième compétition continentale en basket féminin, tient la corde pour prendre le troisième ticket français pour la compétition reine. Un sésame décliné par Lattes-Montpellier, quart de finaliste de l’édition 2019, en raison d’incertitudes financières.

Suivant le protocole édicté par la Fédération, il a d’abord fallu passer par l’étape de la batterie de tests médicaux. Bilan ? Aucune trace de Covid-19 n’a été détectée parmi les joueuses, le staff ou le personnel de Basket Landes, qui peut donc remettre la machine en route.

Laisser un commentaire